Voir tous les métiers

Devenir Visual Merchandiser

Garant de l’identité visuelle d’un magasin ou d’une enseigne, le visual merchandiser a pour mission d’optimiser les ventes en rendant attractive la présentation des produits. Il travaille dans la grande distribution ou chez des commerçants. L’école de graphisme CIFACOM propose un cursus complet menant au métier de visual merchandiser. Présentation.
Le métier de visual merchandiser : valoriser un produit en magasin

Appelé aussi étalagiste, le visual merchandiser est chargé de capter l’attention des consommateurs grâce à la mise en valeur des produits dans une boutique, un rayon, une tête de gondole, une vitrine, etc. Objectif : inciter à l’achat et optimiser les ventes.

Pour y parvenir, les visual merchandisers mettent à profit leur connaissance du commerce de détail, couplée à une bonne dose de créativité.

Ils peuvent travailler dans tous les secteurs de la vente au détail : mode, cosmétiques, grande distribution, fournitures, épicerie fine, etc.

Lorsqu’il s’agit d’une chaîne, les visual merchandisers basés au siège social se chargent de la conception et de l’élaboration des outils d’identité visuelle de l’ensemble des magasins de l’enseigne, de manière à ce que toutes les boutiques présentent le même aspect.

Ils peuvent utiliser leurs capacités pour présenter des produits dans un contexte événementiel : lors d’une exposition, de salons professionnels, de showrooms ou de défilés de mode.

Les tâches quotidiennes d’un visual merchandiser peuvent varier en fonction de la taille et du type d’enseigne, de son niveau de responsabilité et de la nature du projet qu’il entreprend.

Cependant, en général, le métier de visual merchandiser consiste à :

  • proposer une idée d’affichage en assemblant et en présentant des scénarimages ;
  • être en lien direct avec le directeur de la vente au détail, pour s’assurer que la marchandise est correctement exposée ;
  • organiser et mettre en valeur les vitrines et présentoirs ;
  • concevoir des dessins et des plans manuellement ou à l’aide de programmes de conception assistée par ordinateur (CAO) ;
  • optimiser l’espace et l’agencement d’un magasin ;
  • monter des présentoirs et habiller les mannequins ;
  • concevoir l’éclairage et la gamme de couleurs des présentoirs de marchandises ;
  • indiquer au personnel de vente comment disposer correctement les cintres et les présentoirs de comptoir ;
  • assurer la liaison avec les équipes du service marketing et le directeur artistique ;
  • faire le lien avec les entrepreneurs de construction pour les modifications majeures en boutique ;

 

et enfin, suivre l’évolution des ventes des articles exposés dans chaque point de vente.

Les qualités et compétences d’un visual merchandiser

Pour exercer le métier de visual merchandiser, il est essentiel de connaître les dernières tendances du design. Des compétences en dessin et en conception assistée par ordinateur sont également requises.

Le visual merchandiser doit posséder un bon sens de la décoration, des proportions, de la théorie des couleurs et des principes de conception.

Ce professionnel du design exerce dans son bureau au moment de la conception, mais intervient aussi en surface de vente : ce qui implique des déplacements occasionnels, afin de visiter plusieurs points de vente et de vérifier que les produits sont bien en valeur, selon les recommandations adoptées.

Une certaine condition physique peut être nécessaire, car les visual merchandisers peuvent être amenés à passer beaucoup de temps debout, à grimper une échelle, à soulever des charges ou travailler dans des espaces restreints (comme des vitrines).

Enfin, le travail en horaires décalés, le soir et le week-end, est aussi possible et à prendre en compte : les aménagements de boutiques se faisant en dehors de l’accueil du public, notamment à la veille de l’ouverture d’un nouveau magasin.

Des compétences en management sont un plus : selon le poste qu’il occupe, le visual merchandiser peut être chargé d’accompagner et de former les équipes de ventes en boutique.

Enfin, il est aussi essentiel qu’il comprenne les besoins des consommateurs, afin d’y répondre efficacement en adoptant la meilleure mise en place des produits.

Les formations pour devenir visual merchandiser

Une formation de niveau bac à bac +2 est requise pour devenir visual merchandiser.

Les grandes enseignes peuvent exiger une formation plus spécialisée dans une École des Beaux-Arts, une école de stylisme ou en tant que décorateur merchandiser.

Les entreprises privilégient généralement les candidats qui ont suivis une formation en merchandising et qui disposent d’une bonne culture graphique : un Bachelor Design Graphique comme le propose l’école CIFACOM peut alors être un moyen de se former au graphisme pour intégrer le marché professionnel des visual merchandisers.

Les débouchés et évolutions de carrière d’un visual merchandiser

Le salaire d’un visual merchandiser peut varier de 1 600 euros net par mois à 3 000 euros en fonction de ses expériences.

La rémunération d’un débutant oscille généralement entre 1 600 euros net par mois et 2 000 euros. Un visual merchandiser senior peut gagner jusqu’à 3 000 euros net mensuels, selon l’enseigne pour laquelle il travaille.

Certains peuvent aussi exercer en freelance, selon leur niveau d’expérience et le réseau qu’ils ont su se construire.

À noter que le travail d’un marchandiseur visuel est enfin souvent soumis à une obligation de résultat et le professionnel peut bénéficier d’un intéressement au chiffre d’affaires réalisé.

Partagez
A lire aussi
lien
ATELIER POP-UP !
actualité
ATELIER POP-UP !
Les Buttes Chaumont en pop-up réalisés par nos élèves du BTS Design Graphique 1ère année
lien
WORKSHOP - BACHELOR & BTS DESIGN GRAPHIQUE
galerie
WORKSHOP - BACHELOR & BTS DESIGN GRAPHIQUE
Créer un jeu graphique ! C'est le sujet de la semaine de workshop pour nos étudiants de 1ère année Bachelor Design Graphique et 1ère année BTS Design Graphique !